Dans le domaine de l’art, une esquisse fait référence à un dessin rapide et informel, qui représente souvent une scène de la vie quotidienne. Une esquisse peut être très utile pour les artistes de tous les médias, et ce pour différentes raisons.

Tu pourrais dessiner un couple sur un banc de parc ou un cheval dans la lumière du matin pour immortaliser le moment de manière visible. Peut-être que tu es en voyage et que tu souhaites capturer rapidement une belle scène à peindre lorsque tu reviendras dans ton atelier.
Tu peux aussi utiliser une esquisse pour élaborer des idées, tester des éléments de composition ou simplement saisir une pensée fugitive avant qu’elle ne t’échappe.

En bref, un croquis saisit l’essence d’une situation de la même manière qu’une photo, sauf qu’il est dessiné à la main. L’esquisse peut donner lieu à des œuvres d’art compliquées nécessitant une planification détaillée ou simplement servir de rappel d’un sujet quotidien que tu souhaites immortaliser.

Une esquisse est un excellent outil pour tout artiste. Et ici, tu apprendras comment dessiner des croquis qui serviront tes intentions artistiques.

Pourquoi dessiner des esquisses

Une esquisse n’est pas conçue comme un dessin détaillé qui reproduit parfaitement chaque élément. Au lieu de cela, elle saisit l’essentiel de l’objet.

Il permet ainsi de se concentrer sur la forme globale et la perspective et de donner une sensation de volume, de mouvement et d’émotion. L’esquisse peut également comprendre des exercices sur la lumière et l’ombre.

Une esquisse ne doit pas être trop élaborée ni même retravaillée. Considère le dessin d’esquisse comme la fixation créative d’un instantané sur une feuille de papier.

Les esquisses font souvent partie de la préparation d’un dessin ou d’une peinture plus élaborés. L’esquisse permet à l’artiste d’ébaucher ses idées et de planifier la pièce finie avant de se consacrer à l’œuvre plus complexe. Dans ce contexte, plusieurs vues miniatures d’un ensemble plus grand sont réalisées sous forme d’esquisses afin d’explorer la composition.

Tu peux réaliser une esquisse dans différentes nuances de couleurs, le crayon étant le plus souvent utilisé. Toutefois, les esquisses sont aussi souvent réalisées à l’encre de Chine ou au fusain.

7 conseils si tu veux faire un croquis

Même si dessiner un croquis est généralement un processus informel, il existe quelques conseils et astuces que tu peux appliquer pour améliorer les résultats. De cette manière, tes dessins finaux s’amélioreront rapidement.

1. Choisir les bons crayon pour son croquis

Avant de commencer, tu dois choisir les crayons appropriés. La dureté du crayon est toujours indiquée sur le côté du crayon : Les crayons B’ sont plus tendres, les H’ sont plus durs et les HB sont de dureté moyenne.

Pertinent : Tout sur les degrés de dureté des crayons

Pour un croquis, il est recommandé de commencer dans la zone la plus dure, car l’usure de la mine est moins importante et les traits sont donc moins foncés. Plus tu t’adoucis, plus tu peux travailler les hautes lumières dans tes esquisses.

Si tu veux dessiner des esquisses, il vaut également la peine d’envisager un porte-mine. Les porte-mines sont généralement plus adaptés aux lignes précises, tandis que les crayons ordinaires sont plus adaptés pour remplir de grandes surfaces de graphite.

La plupart des crayons d’imprimerie ont un degré de dureté HB, ce qui les rend plus adaptés à une utilisation dans des tons moyens. L’avantage et l’utilité du porte-mine, surtout en déplacement, sont sa mine longue et le fait qu’il ne faille pas le tailler.

2. S’équiper d’un carnet de croquis

Toutes les formes de dessin nécessitent de la pratique. Mais comme l’esquisse consiste à saisir les choses spontanément, il ne suffit pas d’esquisser uniquement lorsque tu le décides. Il faut que tu prennes l’habitude de faire des croquis pour conserver les impressions spontanées. C’est pourquoi tu dois toujours avoir ton carnet de croquis à portée de main, afin de pouvoir dessiner des croquis quand le moment est venu.

D’innombrables grands artistes ont emporté un carnet de croquis partout où ils sont allés. Pablo Picasso utilisait son carnet de croquis pour affiner constamment sa technique. Ses carnets sont remplis d’ébauches de certaines de ses grandes œuvres, ainsi que de copies de tableaux qu’il a aimés ou simplement d’esquisses de belles vues.

Les carnets de croquis de celui qui est probablement le plus grand peintre de tous les temps – Léonard de Vinci – sont remplis de plusieurs milliers de pages de dessins anatomiques, d’études pour ses peintures à l’huile, jusqu’à des réflexions sur ses inventions.

3. Utiliser une gomme

De nombreux débutants sont jaloux de ceux qui peuvent créer une image sans correction et apparemment sans effort. Souvent, leurs propres dessins gommés avec les restes de traits effacés sont considérés comme un signe d’échec.

Mais même les professionnels doivent souvent gommer et améliorer leurs esquisses. Si l’on regarde de plus près les esquisses de John Ruskin, un éminent critique d’art et lui-même excellent paysagiste, on constate qu’il a constamment gommé et amélioré certaines lignes. Souvent, les corrections ne sont pas si importantes, car l’artiste avait des décennies d’expérience en matière de peinture et de dessin, mais cela n’a pas d’importance. Ce qui compte, c’est que lorsque tu réalises des esquisses, tu ne dois pas avoir peur de la gomme lorsque tu élabores une nouvelle idée. Pose tes traits, corrige-les et améliore-les.

Au lieu de travailler méticuleusement pour tracer la ligne « parfaite », tu peux prendre des risques et travailler de manière totalement libre, car tu es sûr de pouvoir toujours effacer tes traits si nécessaire.

Cette approche permet d’obtenir des esquisses à l’effet plus vivant, moins figé et plus en harmonie avec le sujet à représenter.

4) Veiller à ne pas salir le croquis

Lorsque tu fais des hachures, utilise une feuille de papier supplémentaire sous ta main de dessinateur. Cela minimise le risque que ta main macule tes lignes au crayon. Veille également à ce que tes hachures soient idéalement réalisées dans le même sens que l’image et non pas tantôt en haut, tantôt en bas, à gauche ou à droite. Pour les droitiers, il est préférable de procéder à l’ombrage de gauche à droite, pour les gauchers de droite à gauche.

Il n’y a rien de plus frustrant que d’essayer de faire un dessin qui a l’air propre et qui perd de son intensité à cause du maculage. Néanmoins, tu peux aussi utiliser le barbouillage comme un moyen de lisser tes ombres et d’estomper les différents traits entre eux. L’estompe, un rouleau de papier enroulé, est le meilleur moyen d’y parvenir.

5. Créer une bibliothèque de traits

Si tu veux apprendre à dessiner correctement, tu devrais te créer un aperçu des différents matériaux et techniques. Tu pourras y consigner différentes combinaisons de matériaux et d’applications afin de toujours savoir, pour tes futurs dessins, quelles sont les caractéristiques les mieux adaptées à un motif donné.
Chaque fois que tu apprends une nouvelle technique de dessin ou que tu achètes un nouveau crayon, tu crées rapidement une nouvelle « entrée » dans ta bibliothèque de traits dans ton carnet de croquis.

De cette manière, tu peux consulter rapidement ta bibliothèque à chaque fois que tu fais un croquis et déterminer rapidement quels sont les traits qui représentent le mieux la scène que tu as devant toi. C’est particulièrement utile pour les croquis en extérieur, où ton temps peut être limité et ton jugement altéré en dehors du confort d’un atelier.

6) Réaliser des croquis réalistes, puis stylistiques.

Une fois que tu es capable de dessiner de manière réaliste, il est facile de trouver un style qui te convient.

Les esquisses ne doivent pas nécessairement être réalistes. Néanmoins, il peut être utile de se concentrer d’abord sur la représentation réaliste dans tes esquisses. De cette manière, tu te familiarises avec des concepts tels que le clair-obscur, les niveaux de couleur, les proportions, l’anatomie et la composition. C’est utile pour essayer ensuite quelque chose de plus stylisé.

Une fois que tu as compris comment dessiner quelque chose de manière réaliste, il devient beaucoup plus facile de créer une version stylisée du même objet, en particulier pour les personnages. Si tu maîtrises le dessin réaliste, il te sera plus facile de créer un style qui te plaît particulièrement.

7) Suivre son intuition

« La créativité demande du courage », Henri Matisse le savait déjà. Exprimer pleinement qui tu es, ce qui t’intéresse, ce que tu ressens et ce que tu défends peut être effrayant. Trop d’artistes jouent la carte de la sécurité. Ils trouvent ou se créent une zone de confort et se contentent ensuite d’expérimenter à l’intérieur de ces limites au lieu d’essayer de nouvelles choses.

Si tu veux réaliser des dessins authentiques, tu devrais déjà dépasser tes limites artistiques lorsque tu dessines des esquisses. Fais confiance à ton instinct et reste expressif dans tes croquis. Élimine ta peur de savoir si le résultat sera bon ou mauvais.